C’est en tenant compte de l’environnement, de l’histoire de Saint-Denis et de la place que le Barachois occupe aujourd’hui, que les objectifs de NEO ont été définis.

Rendre le Barachois à la population et rétablir l’accès à l’océan

Le Barachois est le symbole du lien terre-océan de Saint-Denis, perdu au fil des siècles et des projets.

Ce lien est aujourd’hui réduit au minimum :
une vue et, ponctuellement, une activité de pêche.

Grâce aux aménagements envisagés, NEO propose de raviver ce lien.

Cette nécessaire reconversion passe par :

La création de liens vers et depuis les centralités voisines (centre-ville, espace Océan…) qui restent à définir.

La sécurisation de la côte.

L’installation de nouveaux équipements publics comme un bassin de baignade, un espace dédié au spectacle…

L’amélioration de certaines des fonctionnalités actuelles (continuité du chemin du littoral, parcours sportif côtier, activité de pêche…) et la création de nouvelles activités qui restent à imaginer.

Préserver et valoriser l’environnement de ce site emblématique

Le projet NEO s’inscrit dans un contexte environnemental
qui nécessite de répondre à plusieurs enjeux :

Préserver la faune et la flore endémiques des impacts du projet

Valoriser l’insertion du projet dans le paysage

Limiter les impacts du projet pendant les travaux

Préserver et mettre en valeur le patrimoine paysager et architectural

Protéger le littoral en prévoyant un aménagement résilient tenant compte de la forte exposition aux événements climatiques

Repenser la mobilité

Qu’ils soient en voiture particulière, à vélo, à pied ou en bus, tous les déplacements sur le Barachois sont très contraints en raison de coupures sur l’axe littoral et sur les circulations Nord-Sud, ou en raison de congestions ou d’absence de site propre pour les transports en commun.

A l’Ouest, la réalisation du Nouveau Pont sur la Rivière Saint-Denis va permettre de dissocier le trafic de transit (axe Est-Ouest) des accès au centre-ville. NEO prévoit de réutiliser ce principe et l’étendre à la partie Est du projet. Ainsi, le carrefour avec la route de la Montagne (RD41) serait repensé et l’entrée de ville au niveau de la rue Labourdonnais revue. La circulation devenue plus lisible serait améliorée et fluidifiée, sans toutefois favoriser de manière trop importante l’usage de la voiture.

Afin d’offrir un espace apaisé en surface, NEO prévoit l’enfouissement des circulations routières de transit.

Le projet propose, selon différentes variantes soumises au débat public, de connecter le nouveau pont de la rivière Saint-Denis à la route nationale à hauteur du pont Pasteur par une infrastructure souterraine sécurisée et résiliente en 2×2 voies.

Le projet s’appuie sur la volonté des trois maîtres d’ouvrage de favoriser grandement l’usage des transports en commun par la réalisation d’une voie en site propre sur l’itinéraire et permettre ainsi aux usagers de délaisser leur voiture pour le bus ou un futur tramway.

Pour y parvenir, les aménagements dédiés aux modes actifs (vélo, marche, trottinette…) seraient revalorisés et renforcés sur le littoral mais également vers et depuis le centre-ville de Saint-Denis.

Enfin, afin de connecter au mieux l’ensemble de ces modes de déplacement, la réalisation d’au moins un pôle d’échange multimodal est envisageable à côté de la Préfecture.

Faire du Barachois un atout pour le développement économique et touristique de La Réunion

En libérant cet espace de ces contraintes, NEO viserait un regain d’activité de tout le Barachois, renforçant son attrait touristique, balnéaire, patrimonial et récréatif.

Cette reprise d’activité devrait encourager très probablement les acteurs privés à réinvestir cet espace public majeur de la ville.

La mise en œuvre de NEO devrait contribuer au dynamisme du centre-ville de Saint-Denis avec lequel les liens doivent être revus et améliorés.

Grâce à l’amélioration des conditions de circulation, NEO ambitionne d’avoir un impact positif sur l’activité économique, notamment celle des professionnels, et sur le transport de marchandises.

Respecter les engagements fixés

NEO est un projet d’aménagement d’espace public permettant de redonner vie au lien entre la ville et l’océan et redynamiser le Barachois. Le projet doit rester dans une enveloppe financière soutenable. Il doit éviter les expropriations foncières (seule une partie du sous-sol pourrait être concernée) et toute intervention sur le bâti privé. Son étendue spatiale et programmatique doit être maîtrisée.

Bien que permettant une meilleure circulation de tous les modes de transports, NEO n’est ainsi ni un projet de rocade, ni une solution à l’intégralité des problèmes de mobilité sur le territoire de Saint-Denis ou de la CINOR.

Pour participer à la décision Rendez-vous sur le site du débat :

neo.debatpublic.fr